Ici, on entre par dehors !

 

Quelle cour... Une pièce à vivre en soi, sans toit. Porte d'entrée et poumon indissociable de cette ancienne propriété viticole, elle est marquée par la tour de noblesse, imposante et magnifique. Tour qui a été rajoutée à cette maison basco-béarnaise de 1560 -au moins un siècle après sa construction- pour l'anoblir.

 

Un espace extérieur pour se plonger dans la rêverie du passé des lieux.

Chacun y trouve son coin, paisible et serein, au soleil ou à l'abri, en bonne compagnie d'un livre ou des siens, pour une heure ou une journée. On y évolue entre œuvres d'art et vieilles pierres, la cour est comme une autre pièce de la demeure, aménagée pour y vivre, pour y sourire, pour y méditer, pour y fêter.

 

La dépendance est adossée au mur de rempart qui mesure plus d'un mètre d'épaisseur. Dans l'alignement, il y a l'une des tours de guet du village. Avec les pierres d'un ancien muret de la cour, un petit jardin de curé a été aménagé. 

 

La cave voutée était dédiée au vieillissement du vin blanc, d'après ce que disent les anciens du village, qui ont tous travaillé à un moment donné pour les vignerons Colas à qui appartenait la maison. La trappe permettait d'y descendre les tonneaux.

 

Le puits a été fermé lorsqu'il ne donnait plus d'eau. Il compte trente mètres de profondeur. A l'époque, il y a peut-être un ou deux siècles, il servait de puits collectif du quartier. Aujourd'hui, il reçoit l'eau de pluie.